jeudi 6 décembre 2018

Entre tradition et modernité : des plats signés Comia



Ca y est, nous sommes en décembre, mois où nombreux sont ceux qui fêtent Noël, où les valeurs de partage et de générosité sont très présentes. Mois de la gastronomie par excellence également, car durant la période des fêtes, toutes les occasions sont bonnes pour partager un bon repas. 

En général, aux antilles, ce sont nos aînés qui cuisinent, avec un savoir faire bien à eux. Et si je vous disais que vous pouvez désormais retrouver les saveurs d'antan au rayon frais de votre supermarché?! 

Ha! J'ai votre attention! Mais n'allons pas trop vite. Revenons quelques semaines en arrière, où j'étais conviée à la fête d'anniversaire de la marque Comia.

La grande famille Comia 💗

Quand Comia fête ses 40 ans (d'ailleurs bravo pour cette longévité!!!), cette entreprise locale ne fait pas les choses à moitié. Avec leur partenaire Créola, et sous la direction de leur ambassadrice Prisca alias Ma Cuisine Créole, ils ont organisé un splendide show culinaire articulé autour de trois produits imposés que l'on retrouve traditionnellement durant les fêtes : le porc, le pois d'angole et le fruit à pain.

Prisca entourée de ses chefs, de gauche à droite  Olivier ARRONDEL, David COLOMBA, Eddy BIAS

 La soirée s'est donc articulée autour de petits jeux et de dégustations dont vous trouverez quelques représentations ci-après.

Travers de porc revisités

Migan aux crevettes

Migan végétarien au pestou

Mais ce n'est pas tout, à cette occasion, Comia a annoncé le lancement de sa gamme de plats préparés aux saveurs locales et traditionnelles. Pour avoir goûté le colombo de porc aux légumes créoles, je peux vous dire que le plat est "tété dwèt". (*à s'en sucer les doigts)


Mais à quoi bon se tourner vers ces produits me direz-vous?

Premièrement, le manque de savoir-faire
Nos anciens ont/avaient la connaissance des produits à utiliser, des épices à ajouter, de la manière de faire mijoter... avouons-le, lorsque nous cuisinons, nous ne retrouvons pas toujours cette saveur. 
Or, avec ces produits Comia, vous pourrez retrouver ce goût des fêtes passées, même si Bonne Manman n'est plus parmi nous... et rien ne vous empêche de rajouter un peu de sel ou de piment! En plus Comia, c'est 40 ans de savoir faire, je dis ça, je ne dis rien...

Deuxièmement, par commodité
Surtout si on a une petite famille voire que l'on est seul. En effet, ces types de préparations, en plus d'être longues à réaliser, se font généralement dans des faitouts, donc en gros volume. 
Là, pas d'urgence à consommer ni de soucis de congélation, les barquettes sont parfaitement dosées.

Enfin, par effet d'opportunité
Plus la peine d'attendre le coutumier repas du dimanche ou les fêtes de fin d'année pour se régaler d'un repas bien de chez nous, il vous suffira de passer au supermarché. 
Imaginez-vous au bureau, quelle lunch box exotique. Vos collègues en aurons l'eau à la bouche dès que vous l'aurez réchauffée! Car oui, il ne faut pas l'oublier, c'est hyper pratique et rapide. Quelques instants au micro ondes et le tour est joué!


Bref, vous l'avez compris, j'ai été totalement séduite par le concept. J'ai d'ailleurs hâte de connaître vos retours au sujet de ces produits. Vous avez déjà goûté? Dites-moi tout!

Avec les copines c'est... 🎵😉
@fleurdecanelle @lejournaldeprisci @romane.bng

D'ici là, moi, je vous fais des bisous en vous disant à bientôt.

Encore Joyeux anniversaire à Comia, félicitations à Prisca qui a été une hôtesse de qualité, et merci à Créola pour l'invitation à ce superbe moment.





mercredi 21 novembre 2018

Couleurs d'automne



S'il y a bien deux couleurs qui reviennent de manière cyclique dès lors que les jours raccourcissent, c'est le bordeaux et le sapin

Et oui, en hexagone, elles sont synonymes de collections automne/hiver. Pour moi qui réside au soleil, c'est une bonne alternative non flashy à mon habituel noir.

Aujourd'hui, je vous présente donc une de mes robes go to. 

Le genre que tu enfiles sans te poser de question car:

1- elle ne se repasse pas et s'entretient hyper facilement,
2- elle fait habillée (pas dans le sens soirée, mais je peux aisément aller au bureau avec)
3- elle est simple mais travaillée (grâce à ses jolis plis qui mettent en avant les hanches et la taille)

Bref, on lui enlève ses manches et c'est une robe trois trous (vous savez, la meilleure amie de la working girl) : c'est la trois trous d'hiver!

Elle vient de chez Mango et m'avait coûté à peine 25,99 €... au Portugal! 😅 Tout s'explique! 
N'empêche, j'avais fait là une très bonne affaire car je l'ai déjà beaucoup porté et elle est super confortable et flatte la silhouette. En plus elle vieillit très bien et ne se délave pas. Un vrai must have aux couleurs de saison.

Je vous laisse avec les photos et vous détaille l'ensemble des pièces, comme d'habitude, en fin d'article.








Lunettes: Mango
Boucles d'oreilles: Pull and bear
Bracelets : Poopéis
Robe: Mango
Sac : Pimkie
Chaussures: New Look

Quelles sont les couleurs sur lesquelles vous avez craqué cette saison?

A très vite.

Je vous fais des bisous.


samedi 10 novembre 2018

J'ai testé : la gamme Hydra Life de Dior


Avoir la peau mixte à grasse n'exonère pas de la responsabilité de l'hydrater. En effet, c'est bien connu, la peau se défend contre ce qu'elle prend pour des agressions et le fait de ne pas l'hydrater suffisamment peut être perçu comme tel. La réaction? Une production encore plus importante de sébum! Tout ce que l'on ne veut pas.

Donc utiliser des produits contre la peau grasse et les imperfections c'est une chose, mais il faut également, de temps en temps, se ménager des petites "cures" d'hydratation intense.

Depuis cet été, j'ai donc troqué la Gamme Clinique Anti Blemish Solution contre la Hydra Life de  Dior que je vais vous présenter immédiatement. (je vous en parlais brièvement dans ma vidéo indispensables de l'été 2018 )


Aujourd'hui, je vous parlerai singulièrement de deux produits, l'Aqua Sérum et le Soin Contour des Yeux. Je reviendrai ultérieurement sur d'autres produits comme le masque affinant à l'argile rose ou la crème d'hydratation fraîcheur.



Le Sérum Hydratation Intense

A cause de la nature de ma peau et du climat de l'île où je réside, j'ai toujours tendance à opter pour des produits fluides, qui pénètrent facilement l'épiderme et ne laissent pas de fini gras. Avec ce sérum, cette exigence est totalement comblée. Mais qu'en est-il de l'hydratation et des autres effets de ce produit?


La première chose que je note lors de l'utilisation de ce sérum c'est une agréable sensation  de fraîcheur. La peau est immédiatement repulpée, réveillée! L'hydratation est effectivement au rendez-vous, pour autant, aucune sensation de gras n'est à déplorer. 

Au fur et à mesure de l'utilisation, l'éclat et la qualité de la peau s'améliorent. J'en suis particulièrement contente car, ma peau, assez réactive, est parfois mise à mal par les produits agressifs que j'utilise, notamment contre l'acné. Sur ce point, toutefois, pas de changement notable, je n'ai pas plus d'imperfections que d'habitude, je n'en ai pas moins non plus.

A 65,50 € les 40 ml, ce produit a un coût certain. Du coup, s'il n'était pas efficace, je ne vous le recommanderais clairement pas. 
Cependant, force est de constater qu'il remplit sa mission et respecte le contrat. En plus, sa texture très aérienne fait que l'on en utilise peu et qu'on le rentabilise totalement. 

Pour ma part, je ne suis pas du tout déçue d'avoir réalisé cet investissement que je referai sans hésiter le moment venu. Une excellente découverte 2018!

Mention spéciale pour le packaging que j'ai beaucoup aimé, en verre, très haut de gamme.  J'espère juste qu'il sera pris en charge par le recyclage.



Le soin contour des yeux

Je vous dis les choses franchement, je suis une meuf plutôt sceptique. Je me méfie énormément du marketing et de toutes ces personnes persuasives qui vous vendraient du sable dans le désert

Du coup, c'est avec (émotion?) plaisir que je vous présente MON PREMIER CONTOUR DES YEUX!!!

Et oui, à 30 ans passés (pour ne pas dire bien tassés) il était temps. Et pour une première j'ai frappé fort. Comment vous dire que je suis accro?

Bon, reprenons un discours plus académique. ^_^


Jusqu'à il y a peu, les cernes déshydratés et les ridules étaient un concept qui m'était étranger. Mais bon, vie active, nuits blanches, trentaine, stress, sargasses... (je continue?) m'ont poussée à réagir. Et autant vous le préciser d'entrée de jeu, je suis conquise! 

J'avais très envie de tester le contour des yeux Pep-Start de Clinique (le orange là) mais vous me connaissez, j'aime utiliser des gammes complètes, du coup je me suis résolue à prendre un contour des yeux dans la gamme Hydra Life.  Et tant mieux!

Il est extrêmement pratique d'utilisation. Déjà, il est correctement "orienté" puisque la distribution se fait par le bas. Le flacon est souple et permet la libération sur un embout ergonomique de la quantité idéale pour la zone concernée.

Dès que le produit entre en contact avec la peau une sensation de fraîcheur (encore plus qu'avec le sérum précédemment évoqué)  est ressentie. Après une petite nuit, et encore plus au quotidien, les bienfaits se font ressentir. 

Le regard est réveillé, l'effet tenseur est notable, l'hydratation est palpable et les signes de fatigue/d'âge sont atténués. Un pur plaisir.

Il coûte 47,50 € les 15 ml mais honnêtement, vu la quantité nécessaire et vu les résultats, il sera largement amorti!

-----------

Vous l'avez compris, je suis très satisfaite de la gamme  Hydra Life de Dior que j'utilise actuellement. Elle n'est pas formulée spécifiquement pour les peaux mixtes ou à imperfections mais elle répond à mes besoins du moment, ce qui est fort appréciable. 

Je vous en reparlerai bientôt puisque je teste actuellement d'autres produits de la gamme, mais si vous faites l'acquisition, ne serait-ce que de ces deux produits, je peux vous assurer que vous en serez ravies!

Je vous dis donc à très vite pour la suite de la revue sur ces produits.

En Martinique, ils sont disponibles dans les magasins Galeries Lafayette.

Vous les avez testés? Si oui, j'aimerais beaucoup connaître vos avis!

Des bisous.



vendredi 19 octobre 2018

Silhouette rétro



La mode est un éternel recommencement! 
Les coupes et les textures vont et viennent en un incessant ballet. Parfois je m'interroge sur ce qui sort, mais parfois je me réjouis sincèrement car ce sont des orientations que j'aime particulièrement.

C'est le cas de cette tenue, qui mixe des pièces nouvelles avec des pièces vintages pour un résultat rétro qui me plait beaucoup.

Commençons par ma robe. Le noir, c'est une couleur que j'aime porter, vous le savez, donc rien d'étonnant à ce que j'ai craqué sur celle-ci. Des motifs floraux rouges et verts brodés sur la tulle, y ont été associés et ils ressortent particulièrement bien. 
J'ai toujours du mal avec les imprimés à fleurs, surtout dans les tons jaunes ou violets car ils peuvent vite faire "vieillot". Du coup, j'ai trouvé cette pièce vraiment sympa. Une coupe assez droite, à peine ajustée par une ceinture élastiquée, de la tulle, des plumetis, beaucoup de détails travaillés, vous l'avez compris, j'en suis fan.

Autre nouveauté qui est revenue sur le devant de la scène depuis bien 4 ans, la fleur ou couronne de fleurs dans les cheveux. En hexagone, je conçois qu'elle ne soit portée que l'été, car l'hiver dans le métro, ça ferait un peu bizarre (quoi que, soyons fous!!!) mais ici, en Martinique, elle se porte toute l'année pour le plus grand plaisir de nos chevelures car ce simple accessoire rehausse et habille n'importe quelle coiffure, même la plus simple! Un bonheur! Là j'avais choisi le modèle rose rouge en rappel à ma robe et afin de donner un côté plus mode à la tenue, en raison des accessoires dorés que j'avais décidé d'y associer.

Déjà des boucles d'oreilles de taille intermédiaire. Trop petites, elles auraient été noyées dans la masse et n'auraient eu aucun intérêt. Trop imposantes, elles auraient retenu toute l'attention et gâché l'équilibre que j'avais voulu mettre en place. Je me suis donc tournée vers une de mes pièces fétiches, longues, dotées de plusieurs éléments mais surtout raffinées!

Enfin, LA CEINTURE! L'accessoire qui a fait toute la différence dans ce look. Cette ceinture, je la tiens de ma mère, autant vous dire qu'elle a presque mon âge. Elle est pourtant en très bon état! Il n'y a pas à dire, la qualité des produits de l'époque me laisse rêveuse. (oui car ma maman m'a aussi donné d'autres pièces qui malgré leur âge dure mieux dans le temps que des choses achetées il y a deux/trois ans! FAIL) Cette ceinture est composée de cercles dorés reliés entre eux par des attaches qui se finissent en petite chaînette, à laisser pendre sur le devant ou le côté, au choix en fonction de la tenue. C'est évidemment un rappel à la tendance des ceintures bijoux que vous avez certainement dû voir partout. Une ceinture, ça ne sert pas qu'à tenir un jean, mais on en reparlera.

Je ne reviens pas sur mes escarpins, je vous les ai déjà présentés, ce sont mes GO TO lorsque j'ai un événement et que je sais que je devrai rester longtemps debout, de vrais chaussons.

Je vous laisse avec les photos et les marques des produits en fin d'article.






Robe: Kiabi
Fleur: The Martinican Way Of Life
Boucles d'oreilles: Poopéis
Chaussures: San Marina
Ceinture: Maman <3



vendredi 5 octobre 2018

Et si vous tentiez les bases de teint?


Lorsque l'on prend la peine de se maquiller, que ce soit pour le travail ou pour aller à un événement, on souhaite toujours que le make up réalisé dure le plus longtemps possible.

Sauf que la réalité est toute autre, et encore davantage sous nos contrées car tropiques riment avec chaleur et humidité : tous les ennemis du teint frais!
 Ajoutez à cela une éventuelle peau mixte à grasse (qui a gagné à la loterie de peaux à problèmes? C'est bibi!) et c'est la catastrophe.

Il n'y a pas de solution miracle pour remédier totalement à cela, mais des petites astuces permettent de s'en sortir en conservant sa dignité ^_^ Parmi celles-ci, on trouve les bases de teint!

Photo sans filtre, non retouchée. Je porte la base Baby Skin.


I - A quoi ça sert, et comment ça s'utilise?

Il est recommandé d'hydrater sa peau avant de se maquiller. Sachant qu'une base s'applique avant le fond de teint ou la BB/CC crème, pensez à réaliser vos soins avant de la poser.

Une base de teint sert à préparer votre peau à accueillir le maquillage mais aussi à la protéger en créant une barrière protectrice autour de celle-ci. Ça c'est le contexte général.

Cependant, chaque marque, chaque gamme, vise un objectif particulier. Vous trouverez donc sur le marché des bases lissantes, perfectrices, matifiantes... 

Pour ma part, celles que je possède actuellement sont au nombre de 4 et je vous les présente ci-après.

II - Les différentes textures

Au-delà des objectifs que je recherche (la longue tenue du maquillage et la matité de mon teint) je suis très sensible aux textures des bases que j'utilise. Par exemple, je préfère les textures type gel aux crèmes mais n'allons pas trop vite.

Désolée pour l'état du Stay Matte, il a vécu ^_^

A - Commençons donc par les textures crème et lait.

Le Stay Matte  de Rimmel a une texture crème que je trouve un peu épaisse. C'est une base perfectrice qui va venir réduire l'apparence des pores et matifier.

Ses points forts: elle est effectivement très efficace. Mes pores ne sont pas totalement lissés mais niveau matité, franchement, rien à dire, pour les longues journée de boulot, c'est juste parfait. Elle ne coûte vraiment pas cher, je l'avais commandé moins de 10 € sur Asos!

Ses points faibles: il faut avoir la main légère car si vous en mettez trop elle aura tendance à pelucher un peu. Bon rien de grave à ce stade de la mise en beauté mais c'est quand même pénible.
Point décevant, elle a une super mauvaise note sur l'appli Yuka (0/100, ça ne peut pas être pire) avec deux composants à risque élevé et deux autres à risque modéré. 
Dans ces conditions, sauf changement de formule, je pense que je ne le rachèterai pas mais ça me fend le coeur (ok j'exagère) car elle est vraiment efficace.


Le Super Stay de Maybelline a une texture beaucoup plus légère, je dirai qu'elle s'apparente à un lait fluide. Elle promet d'obtenir un maquillage longue durée, et je dois vous le concéder, c'est le cas! Elle coûte 11,50 € sur le site FeelUnique  donc ça reste très bon marché.

Ses points faibles: honnêtement, et encore je chipote, je dirai qu'elle est trop liquide. (sinon le code barre s'est effacé donc je n'ai pas pu le scanner. Si je la rachète je vous ferai un update)

Ses points forts: elle matifie effectivement très bien le teint et pour longtemps. Honnêtement, si elle avait une texture gel, qui est à ce jour ma préférée, ça en aurait fait mon produit chouchou!



B - Hé bien, justement, parlons-en des bases à texture gel.  

En général, ces produits sont enrichis en silicone. Effet photoshop garanti!

La Camera Ready de S. Cosmetics a une texture gel, certes, mais fine et légère. Ce perfecteur de teint va littéralement lisser le grain de peau. Je l'aime beaucoup, et contrairement aux autres qui ont un packaging assez basique, celui-là est canon! C'est un flacon pompe noir particulièrement élégant! Son prix est de 28,99 €.

Ses points faibles: pour celle-ci également il faudra avoir la main légère sous peine de devoir patienter plusieurs minutes avant de se maquiller et d'avoir une désagréable sensation de "gras" sur les doigts, donc un demi-pompe c'est largement suffisant. (je n'ai pas pu scanner ce produit non plus car il n'y a aucun code barre sur le tube)

Ses points forts: un effet mat longue durée et une peau lissée sans obstruer les pores ni étouffer la peau. Rien à dire, c'est vraiment un bon produit.


Finissons avec mon favoris parmi ces bases: la Baby Skin de Maybelline. Sa texture gel est vraiment agréable à appliquer, j'ai l'impression que ma peau se lisse à vue d’œil!
En plus, celle-ci également ne coûte que 11,50 € sur le site de FeelUnique donc je pense que niveau rapport qualité/prix, on est très très bien.

Ses points faibles: je n'en vois qu'un, le packaging, car lorsqu'il ne reste pas beaucoup de produit, il devient difficile de se servir. Mais c'est anecdotique.

Ses points forts: hyper efficace, elle remplit ses promesses. Bon, je ne dirai pas que je retrouve une peau de bébé mais ça s'en approche dangereusement! Elle prolonge réellement mon make up et garde mon teint mat deux fois plus longtemps que si je ne la portais pas. En plus, elle a l'excellente note de 86/100 sur l'application Yuka donc c'est un produit que je vous recommande les yeux fermés.



III - What else?

Vous connaissez désormais une de mes astuces pour prolonger la matité de mon teint et j'aime beaucoup tous les produits que je vous ai présenté aujourd'hui, d'ailleurs, pour la plupart je les rachète régulièrement. 

Sinon, niveau wishlist, ces jours-ci j'ai très envie de tester les bases de chez Black Up, je trouve le packaging trop cute donc je pense m'en procurer certaines.

Et puis, je vous parlerai bientôt des produits avec lesquels je combine ces bases, notamment des poudres libres qui m'ont réconciliée avec ce format.

Enfin, dans la mesure où une peau saine, c'est quand même le plus important, je parlerai prochainement, lorsque je l'aurai correctement testé, d'un sérum de soin qui promet une peau sans brillances... à suivre!

Et vous alors, quelles sont vos astuces pour un maquillage on fleek et qui tient? Adeptes des bases ou pas du tout?




mercredi 3 octobre 2018

Le KFR : nouveau rendez-vous de la gastronomie

S'il est bien un art que j'affectionne, c'est l'art de la table! J'ai ainsi le plus grand respect pour toutes ces personnes qui, de la collecte de la matière première au dressage de l'assiette, œuvrent pour le plaisir de mon palais.

Depuis que je suis en Martinique, j'ai redécouvert la gastronomie française sous un autre angle. La gastronomie locale, loin de n'être qu'une pâle copie de celle de l'hexagone, permet grâce aux produits du terroir et à leur saveur exotique, d'explorer de nouvelles sensations gustatives, et c'est un vrai régal. Sans jeu de mots ;-)


Je suis donc particulièrement ravie de vous parler d'un événement dont la première édition se déroulera du 06 au 13 octobre 2018 et qui sera exclusivement consacré à cet art : le Kréol Food and Rhum.


I - Qu'est-ce que le KFR?

Le Kréol Food and Rhum est un véritable outil de promotion!
Promotion de la destination Martinique, des produits et savoir-faire locaux, des métiers de la table... Un énorme coup de projecteur sur toute une filière, parfois méconnue.

Cette première édition, organisée par l'Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie de la Martinique, avec le concours de nombreux partenaires, a pour ambition de mettre en avant l'excellence.



Pour ce faire, plus d'une dizaine de chefs locaux et nationaux, dont certains étoilés, seront présents et ils dispenseront leur science et leurs conseils au gré des différentes manifestations qui jalonneront cet événement. (cliquez ici pour consulter la liste des chefs invités)

Alors vous me direz: "mais en quoi ça me concerne? Je ne suis pas du milieu, je ne pourrai pas participer!"
Au contraire, c'est tout l'inverse!


II - A qui s'adresse le KFR?

Le Kréol Food and Rhum s'adresse à tout un chacun!

Que vous soyez un jeune qui souhaite travailler dans l'hôtellerie/restauration, un gourmand (gourmet) comme moi, ou juste quelqu'un qui souhaite en apprendre davantage sur les arts de la tables, les produits du terroir (légumes, fruits, viandes, chocolat, café...) et (minute chauvine) notre rhum (le seul classé AOC au monde, pas besoin d'en dire davantage, c'est le meilleur ^_^) cette manifestation est pour vous.



Durant ces quelques jours, et toujours en présence des chefs, seront organisés des rencontres, un forum des métiers, une journée porte ouverte, des animations... et tout cela gratuitement!

Mais aussi, un dîner de gala, qui lui sera payant, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il l'est pour la bonne cause!


III - Le KFR : une manifestation solidaire


Vous le savez, le mois d'octobre, couramment appelé octobre rose, est une période de sensibilisation des femmes au cancer du sein. 

L'an dernier, une association loi 1901 est née en Martinique, avec pour but d'informer mais aussi de soutenir les femmes qui ont souffert, ou souffrent actuellement, de cette maladie et d'améliorer leurs conditions de vie : les Amazones.
Je vous encourage vivement à consulter leur site internet en cliquant  afin d'en savoir davantage sur cette belle initiative.

Alexandra HARNAIS, association AMAZONES
Elle a prononcé des mots touchants au sujet du Nid : "quand on est malade, le beau et le bon, ça fait du bien. C'est de la superficialité essentielle!"


Sachez que tous les bénéfices du dîner de gala qui aura lieu le 10 octobre prochain seront reversés à l'association AMAZONES, et rien que pour ça, je dis bravo! Vous pouvez acheter votre ticket en ligne en cliquant  ici
NB: les dons aux associations sont partiellement déductibles des impôts, je dis ça, je ne dis rien! ;-D 

Néanmoins, si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas prendre part à ce dîner de prestige (vous n'êtes pas en Martinique, votre budget est trop serré, vous avez d'autres engagements ou que sais-je) mais que vous souhaitez soutenir l'association, vous trouverez sur le site des Amazones un onglet dédié aux dons.


IV - Le KFR en bref


Vous l'avez compris, qui que vous soyez, si vous vous intéressez de près ou de loin à la gastronomie, le Kréol Food and Rhum, c'est LA manifestation à ne pas rater

Ce sera du 06 au 13 octobre prochain et ça commence fort ce week end avec un forum des métiers, un marché, des animations... à la Marina du Marin dès 09h. 

Je vous mets le programme de la semaine juste en-dessous
(cliquez sur l'image pour un affichage optimal)



Je suis vraiment très enthousiaste, car, pour avoir participé à la conférence de presse du 20 septembre dernier, je peux vous dire que tous ces professionnels et partenaires institutionnels qui se sont fédérés pour organiser cette manifestation sont des passionnés, profondément convaincus par ce qu'ils font et qui ont vraiment à cœur de valoriser leurs métiers et la Martinique.

Claude FELIOT (Coderum), Thierry LAUZEA, Joëlle DESIR (Comité Martiniquais du Tourisme), Véronique BIDAULT DES CHAUMES ( UMIH972 & organisatrice du KFR), Christophe LUPON (restaurateur), Muriel ERDUAL (Chambre de Métiers et de l'Artisanat Martinique), Jean-Max CHARLERY-ADELE (DIECCTE), Armand-Renaud FLAUN (proviseur Lycée Nord Caraïbe)



Je vous laisserai avec ces quelques mots de Charles Monselet, écrivain et épicurien, qui disait:

" La gastronomie est la joie de toutes les situations et de tous les âges.  Elle donne la beauté de l'esprit."

Etes-vous prêts pour ce premier KFR? Moi je le suis! ;-)

Je vous dis à très vite.

Des bisous


dimanche 30 septembre 2018

Bon, les influenceurs: quesako?


Salut les amis!

Aujourd'hui je traiterai d'un sujet qui visiblement vous intéresse beaucoup! Les influenceurs.
Qu'est-ce qu'un influenceur? Comment le devient-on? A partir de quel moment on peut s'auto proclamer influenceur? ... autant de questions qui m'ont été posées dans mon dernier ask et que je vous invite à voir en cliquant ici.

Essayons de démêler le vrai du faux ensemble.

Maillot reçu gratuitement de la part d'Olajoya. J'ai posté cette photo sur Instagram. Opération non rémunérée.


I - C'est quoi un influenceur?

Ce qu'il faut intégrer, c'est qu'on ne s'auto proclame pas influencer, un matin en se réveillant. Plus qu'un métier comme peuvent l'être les blogueurs ou youtubeurs, influenceur est statut social et une donnée marketing mesurée par les marques en termes d'impact sur la consommation d'une population donnée : la communauté. 

Concrètement, un influenceur, que ce soit dans le cadre d'un contrat ou à titre privé, va influencer votre manière de consommer, de vous vêtir, de voyager, voire même de percevoir les choses, et ça, indépendamment de la plateforme sur laquelle il s'exprime.

Un blogueur écrit sur un blog, comme je le fais.
Un youtubeur fait des vidéos qu'il poste sur youtube.
Un instagrameur  poste des photos et des vidéos sur Instagram.

Un blogueur, un youtubeur, un instagrameur... sont donc des créateurs de contenus. Ce contenu est mis à votre disposition gratuitement. Vous pouvez l'apprécier ou pas. Il peut vous apprendre des choses ou pas. Et il peut également orienter vos choix. Et c'est dans ce cas là que l'on parle de cette fameuse influence.

Sauf que l'un et l'autre ne sont pas forcément liés. Un blogueur peut écrire des articles toute sa vie et n'influencer personne. Inversement, il y a des personnes qui n'ont jamais écrit une ligne et qui vous influenceront fortement.

Ils bénéficient d'une aura naturelle, d'un charisme fou, auquel les autres  sont sensibles ce qui fait qu'ils ont envie de lui ressembler. 
Rappelez-vous le collège et le lycée, il y avait toujours CETTE fille/CE gars, ou ce groupe de filles/gars, qui sortait du lot, on voulait avoir les mêmes fringues, les mêmes coupes de cheveux... eh bien là c'est pareil. L'admiration vouée à cette personne va faire que vous voudrez avoir tout pareil, cette personne vous influence. 
On parle donc d'influenceur. Le secteur du marketing digital a même créé le mot micro influenceur pour qualifier les personnes qui ont un plus petit impact, mais une audience néanmoins très engagée.

Bref, n'allons pas trop vite. Vous l'avez compris, un blogueur ou un youtubeur PEUT être un influenceur mais ce n'est pas automatique, et un influenceur n'est pas forcément un blogueur ou un youtubeur. Et c'est là qu'intervient Instagram.

Ces dernières années, Instagram est devenue LA plateforme incontournable. Tout le monde ou presque y a un compte. Les blogueurs et les youtubeurs, bien sur, mais également des gens qui n'ont aucun média, et les marques. Et là ça va commencer à se gâter...

Sur cette photo je porte un rouge à lèvres Golden Rose offert par le site Mon Coffret Passion,
j'en parle souvent sur instagram car je l'aime beaucoup, je ne suis pas payée pour ça!


II - C'est quoi cette affaire de fake influencer?

Vous vous souvenez des gens populaires dont je vous parlais au départ... S'ils le sont dans la vie, il n'y a pas de raison qu'ils ne le soient pas sur les réseaux. Surtout après avoir fait de la télé réalité, mais ne tirons pas sur l'ambulance. 
Un physique avantageux, ça attire, ne soyons pas hypocrites. Du coup, certaines personnes ont commencé à devenir plus populaires que des blogueurs, des youtubeurs et même des "stars" sur Instagram.

Les grands groupes ont flairé le filon et ont commencé à traiter de la même manière toutes ces personnes et à leur envoyer, pour des campagnes de communications digitales, des produits. Jusque là ça allait encore mais l'argent appelle l'argent et la convoitise entraîne des dérives.

De nouvelles personnes, spectatrices de ces succès se sont dit qu'il serait bon de se tailler une part du lion : puisque pour faire partie de l'élite il fallait avoir une grande communauté, et donc beaucoup de followers, des sociétés ont commencé à en vendre, et comme l'occasion fait le larron, les instagrameurs ont commencé à en acheter. Beaucoup. Trop! 

(je fais un gros raccourci, je ne parle même pas des agences et autres... comme dans tout il y a du bon... et du vraiment horrible. Le nombre d'influenceurs qui ont été pigeonnés par des agences ou n'ont jamais été rémunérés par des marques pour un travail fourni, bizarrement, personne n'en parle...)

Du coup, les influenceurs qui bossaient dur pour construire leur communauté ont commencé à s'énerver (ce qui est normal vu qu'ils perdent des contrats au profit des fakes) et à le dénoncer d'où toutes les vidéos et autres qui sont sorties ces derniers mois sur le sujet.

Soyons d'accord, le plus important devrait être l'engagement car c'est à cela qu'on mesure effectivement l'impact. Le nombre de K a vraiment pollué ce secteur.
Maintenant les "influenceurs" s'écharpent entre eux, ça tire dans tous les sens, celui-ci accuse celui-là d'avoir acheté ses followers et de n'être motivé que par l'argent. Que de scandales. Pas très reluisant tout ça.

C'est quand même dommage car dans le lot des "influenceurs", il y en a qui sont honnêtes
Mais c'est surtout pour vous que le spectacle est affligeant : on arrive aujourd'hui à une véritable défiance et une crise de la confiance envers les influenceurs qu'on accuse de vendre du rêve, de placer des produits uniquement pour l'argent, parfois sans les avoir testés et de donner des avis qui ne sont pas sincères, sauf que beaucoup d'entre vous mettez tout le monde dans le même sac, donc on le paie tous cher. Vous comprenez pourquoi j'ai pris le temps de faire la distinction dès le début...

J'ai reçu gratuitement la gamme pour cheveux Elfy Naturals, on ne m'a rien demandé et je n'étais pas payée pour en parler,
je l'ai fait car j'aime ces produits et qu'ils sont efficaces! Et je les rachèterai.


III - Et l'authenticité/indépendance dans tout ça?

On ne va pas se mentir, dès qu'il s'agit d'argent, beaucoup mettent leur intégrité au placard, surtout si c'est leur gagne pain. Alors, est-ce qu'il y a parmi les influenceurs, les youtubeurs et les blogueurs des gens qui donnent des avis totalement faux sur des produits juste pour garantir leur chèque? ABSOLUMENT. Est-ce qu'ils sont la majorité? SUREMENT PAS!

Déjà, ils ne sont pas si nombreux à en avoir fait leur activité professionnelle et même dans ceux-là, il y en a qui restent honnêtes. Ok, il y en a qui abusent et qui sont malhonnêtes, mais ils ne sont pas la majorité. C'est comme dans tout dans la vie, des profiteurs et des menteurs qui exploitent le système au détriment du travail des autres, ça existe partout!

Les personnes (et j'en fais partie) qui ont une micro-influence, comme ils disent, font cette activité par passion et à titre de loisirs. La plupart des produits que nous vous présentons sont des choses que nous avons achétées avec notre propre argent donc personne ne peut nous empêcher d'être vrais. Et même quand il arrive que nous recevions des produits gratuits - et je le précise toujours lorsque c'est un cadeau de la marque - les 3/4 du temps, nous ne sommes absolument pas payés

Il faut arrêter de fantasmer et de voir de l'argent partout et de croire que tous les produits dont on vous parle c'est parce qu'on a un contrat. S'il fallait attendre uniquement sur les contrats pour communiquer, les gars, on ne parlerait jamais!!! ^_^ 
Les dessous de nos médias numériques ne sont pas du tout ce que vous semblez penser. Et notre indépendance est précieuse! C'est la base même de la relation de confiance que nous avons avec nos communautés respectives.

Donc aucun de nous (blogueur, youtubeur, influenceur... et marques) n'a intérêt à ce que nous perdions cette confiance.

D'ailleurs les marques qui bossent avec des gens qui trichent et les tricheurs devraient faire attention à cela car si les gens perdent la confiance, le réveil risque d'être dur. 
Là encore, vous noterez qu'il ne s'agit que d'une catégorie de sociétés car beaucoup sont totalement réglos et toutes celles avec lesquelles j'ai collaboré, de près ou de loin, non seulement étaient cleans mais cachaient en leur sein des personnes passionnées et de gros bosseurs, donc là encore, pas d'amalgame hein, on ne mélange pas tout! Respectons le travail des uns et des autres.

Par contre, il faut arrêter le matraquage, personne n'aime ça.
Déjà en tant que blogueuse, recevoir un mail de masse de quelqu'un qui ne sait même pas comment je m'appelle, qui prétend ADOOOORER ce que je fais mais me propose un partenariat qui n'a rien à voir avec ma ligne éditoriale, je dis non!
C'est pareil en tant que consommateur, ça me hérisse le poil. Certaines montres, certains produits pour le corps ou encore certains compléments alimentaires me sortent par les yeux car on les a trop vu, et moi, ça ne me donne pas envie d'acheter ces produits. Peut-être qu'ils sont bien en plus, mais je n'en veux pas. Point, trait, à la ligne.

Je préfère les campagnes carrées ou la cible est étudiée et respectée, ou les influenceurs choisis ont des valeurs et pas juste des followers mais bon... 


Une de mes photos Instagram où je tague les marques... pourtant j'ai TOUT acheté! ;-) 


IV - Bon alors on fait quoi?

Gardez à l'esprit que le virtuel et le réel sont assez similaires au final.
L'influence c'est un statut qui évolue, ça varie. Le super beau gosse du collège qui s'est endormi sur ses lauriers vous semble-t-il toujours aussi attractif aujourd'hui? Je vous laisse répondre à cette question.

Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac et si j'ai un conseil à vous donner, arrêtez de soutenir les mauvaises personnes ou alors donnez autant de love aux personnes qui vous offrent du bon contenu, peu importe le nombre de K qu'ils ont.

Regardez: il y a des gens que vous suivez, en story ils disent qu'ils vous aiment tellllleeemeeeent! Mais jamais ils ne vous calculent. Jamais ils ne vous répondent. Limite, des fois, plus ils vous méprisent, plus vous les aimez, alors qu'ils sont clairement là grâce à vous. 

Et puis il y a des comptes plus petits que vous surveillez tous les jours (on vous voit en story les copains ;-p ) mais pour s'abonner y'a plus personne, liker encore pire...
Donc d'une certaine manière nous sommes tous responsables de ce que les médias nous servent car ce sont nos comportements qui entraînent cela!

Inutile de diaboliser les influenceurs, ils sont les instruments d'un système bien plus grand car quand vous achetez les produits qu'ils recommandent, qu'ils aient été payés ou pas, ce sont les marques et autres qui engrangent des profits. Payer un post instagram leur revient clairement moins cher qu'une double page dans un magazine ou une pub à la télé, je dis ça, je dis rien. Donc au final, nous sommes, consommateurs et médias libres, un peu les dindons de la farce. Je vous laisse y penser!

Personnellement, j'ai la chance d'avoir une communauté, certes de petite taille, mais bienveillante et  avec laquelle je peux échanger en toute transparence, je vous remercie pour cela

J'espère avoir pu vous éclairer au sujet de cette question épineuse. Si ce n'est pas le cas ou si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas commenter et aussi à partager cet article.

Voilà! Je vous fais des bisous.


mercredi 5 septembre 2018

Un confort à toute épreuve!



Souvent, rentrée rime avec nouveautés. C'est comme un nouveau départ. Beaucoup se mettent trop la pression d'ailleurs, en soi, c'est un peu surfait! Mais c'est ainsi, et je n'échappe pas à cet état de fait.

Toutefois ça ne m'empêche pas consommer utile! De choisir des choses confortables, que je porterai et que j'userai jusqu'à la corde. Bon ok, j'exagère un peu mais je pense ne pas trop demander en souhaitant qu'un vêtement soit à la fois tendance et confortable!

Pour la rentrée, j'ai choisi de vous présenter une tenue qui en étonnera beaucoup (en tout cas, ceux qui me suivent depuis longtemps!) car elle est composée:
- d'un haut coloré (Oui j'ai toujours un peu de mal avec les couleurs mais j'aime de plus en plus)
- d'un jean (What? Qui êtes-vous et qu'avez vous fait de Prisci? Parce que le jean, d'ordinaire, c'est ce que je dégaine pour aller en visite de terrain ou le vendredi, en guise de tenue décontractée #FridayWearVie)


Alors pourquoi?

Eh bien parce que ce top coloré est doté de bretelles qui m'ont tapé dans l’œil. Déjà elles ont un imprimé bandes hyper tendance et que je trouvais cela original, ce d'autant qu'il faut les nouer, détail très esthétique selon moi, et qui permet  également de régler le décolleté. Il est si doux à porter, un vrai plaisir. Et comme sa coupe est un peu large, je pourrai l'assortir à beaucoup de bas. Vous n'avez donc pas fini de le voir!

Et le jean alors? Ce n'est pas un jean ordinaire figurez-vous. Il a une coupe flare, mais le flare moderne, vous voyez, pas les pattes d'eph d'époque où on pouvait caser 2 personnes supplémentaires. Je l'ai pris dans une couleur brute assez traditionnelle mais j'ai bien aimé l'aspect un tantinet rock, un chouilla négligé et so mode que donnent les ourlets décousus et effilochés! Et bonus, la braguette, ce sont des boutons, comme mon Levi's préféré de l'époque du collège. C'est bon, je suis conquise.

Bon maintenant, passons au test de résistance!


Lors de cette séance photo, j'ai crapahuté comme jamais. Sauter, me baisser, grimper, me balancer... rien n'a été épargné à cette tenue! Non seulement elle a tenue le choc mais j'étais super à l'aise. Je peux donc dire qu'elle est validée. Car oui, dans mon quotidien de working girl/wonder woman, parfois, j'ai juste envie de privilégier le confort sans pour autant sacrifier le style. Et si c'est en plus c'est à petit prix, on ne va pas s'en priver. Ha, je ne l'avais pas encore mentionné? Ma tenue, sac et chaussures compris, vient entièrement de chez Kiabi et pour le coup, je dois dire que niveau rapport qualité/prix, je suis ravie! Je vous laisse regarder tout ça et vous faire un avis du fameux "jean/tee-shirt" revisité par mes soins!

 





Top: Kiabi*
Jean: Kiabi*
Chaussures: Kiabi*
Sac: Kiabi*

Quelles sont les nouvelles pièces qui ont intégré votre dressing cette rentrée?

Je vous fais des bisous.


*produits offerts par la marque