dimanche 24 juillet 2016

Wedding and more



Salut mes loulous.

Durant l'été, souvent week-end rime avec mariages. Mais que porter pour cette occasion?

Il ne faut pas être trop simple, pas trop habillée non plus, il ne faut pas porter de blanc... Bref, tellement de codes à respecter. Difficile de s'y retrouver.

Pendant longtemps, je n'achetais, pour les mariages, que des robes longues, vaporeuses tout ça tout ça. Donc bien sûr, au final, j'étais comme les demoiselles d'honneur et je me retrouvais avec des tenues qu'il m'était quasiment impossible de porter à nouveau, sauf à un autre mariage, et encore, à condition que ce ne soit pas le même groupe d'amis...

Voilà pourquoi, depuis, j'ai revu ma position en optant désormais pour des robes de cocktail qu'il m'est ainsi facile de reporter.

Voici d'ailleurs une des robes que j'ai porté cette "saison". J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi. ^_^

Sinon, mes escarpins, on en parle? Par ce que j'en suis totalement fan. Je craque. 
Ils sont bleus de partout, à l'intérieur, la semelle extérieure, partout! Et le talon est transparent, petit clin d'œil à la tendance actuelle. La cambrure est parfaite. Mais si vous me suivez depuis un moment, mon nouvel achat ne doit pas vous étonner, vous savez que les chaussures et moi, c'est une grande histoire d'amour.










Robe: H&M
Minaudière et escarpins : Aldo
Boucles d'oreilles: Poopéis

Bisous


vendredi 8 juillet 2016

Tribal



C'est le week-end. Et c'est l'été!

Ça donne des envies de robes et de nature.

J'ai shooté cette tenue lors de mon séjour à l'île d'yeu au mois de mai, au lendemain de la fête des fleurs. J'avais d'ailleurs pris un sacré coup de soleil avec ce festival! (Pour preuve, la trace de bronzage dans mon dos qui correspond à la robe que je portais dans mon dernier look. Le paysage est aussi le même d'ailleurs! Ha ha!)

Parlons de ma robe. Je l'aime trop. Hyper longue, dos nu, à l'imprimé légèrement ethnique. Qu'en dire de plus? Avec des sandales ou des compensées, j'en suis fan.

Pour cette série de photo, j'avais envie de quelque chose d'un peu sauvage. Une bouche dark a fait mon bonheur. J'ai aussi opté pour le "no shoes" qui m'a valu une arrête dans le pied, ha ha. C'est un lieu de vie d'oiseaux comme vous pouvez le constater. Du coup, ils abandonnent parfois des petits bouts de poissons. Et gaffeuse comme je suis, fallait que je marche dessus, lol !

Enfin, je vous laisse apprécier les photos et ce paysage si cher à mon cœur.











Robe: La Redoute Création

Bisous


lundi 4 juillet 2016

Souris. Ris. Aime. Agis. Et vis!

Au moment où j'écris ces lignes, j'apprends le décès de ma marraine. J'avais pourtant prévu d'écrire cet article sur le thème de "l'au revoir" depuis la semaine dernière, à l'occasion du déménagement de ma mère, mais il faut croire que la vie en a décidé autrement. On a connu plus joyeux comme reprise après un mois d'absence...


Que vous dire?

Bien sûr j'ai le cœur gros. Ma marraine a fait son dernier voyage, elle ne reviendra pas. Nous avions pourtant des projets. Elle devait me rendre visite en Martinique où elle n'était jamais venue mais la maladie du siècle (le cancer) ne nous a pas laissé le temps de concrétiser cette action.

Quand je repense à mes souvenirs d'enfance et au vide qu'elle laissera, j'ai juste envie de me rouler en boule et de pleurer dans un coin. Mais ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu.

Cette petite bonne femme pleine d'énergie m'a appris à avoir toujours le sourire, même dans l'adversité. Elle n'a pourtant pas eu une vie facile, croyez moi. Mais c'était une battante.

Elle m'a aussi enseigné la générosité et le partage. Elle m'a montré que le plus important dans la vie c'est de montrer de l'amour aux autres, qu'ils soient de notre famille ou pas. Après tout, n'est-ce pas là ce que chacun espère: être aimé?!

Elle m'a montré qu'au-delà des différences, nous sommes tous des humains. Blancs, noirs, grands, petits, trisomiques (elle a travaillé avec ce public des années durant), hyperactifs, handicapés, orphelins, forts ou faibles... chacun a sa place dans le monde et mérite le respect.

C'était vraiment ce qu'on appelle "une brave femme".

Alors pour honorer sa mémoire je continuerai à sourire. Peut-être pas aujourd'hui, mais sûrement demain.

Je continuerai à répandre des idées positives.

Je continuerai à aimer, même si c'est souvent source de déception.

Je continuerai à rire à gorge déployée et à voir le monde avec mes yeux d'enfant.

Je continuerai à vivre, tout simplement, en chérissant chaque instant car je sais que "ce moment" pourrait bien être le dernier. 

Et bien sûr, je vous invite à faire de même. A oublier les différences. A ouvrir vos horizons. A ne pas rester prisonnier d'un monde toujours plus égoïste. À faire preuve d'empathie. Vous verrez, ça fait un bien fou.

Ne soyez pas triste pour moi. Il n'y a rien à regretter. Tout ce que j'écris aujourd'hui, je le lui ai dit. Je lui ai dit que je l'aime. Je lui ai dit merci! Je ne retiendrai que le positif. J'ai eu la chance de connaître une femme formidable. La vie me l'a prêtée, mais rien n'est acquis sur cette terre. J'espère simplement que l'empreinte que je laisserai au moment de quitter ce monde sera aussi belle que celle qu'elle a laissé dans mon cœur.

Son enseignement est si simple qu'il tient en ces quelques mots:
Souris. Ris. Aime. Agis. Et vis!

Affectueusement.