vendredi 29 mai 2015

J'ai lu "La Liste De Mes Envies" de Grégoire DELACOURT

Ou plutôt devrais-je dire, je l'ai enfin fini! Car, ô misère, j'ai pris presque un an pour lire ce livre d'à peine 186 pages. (Même pas écrit petit en plus!!!

Mais pourquoi ? Ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer. 

Et pour ceux qui n'iront pas jusqu'à la fin de cet article, sachez que c'est un ouvrage que j'ai malgré tout beaucoup aimé. ;-)

Alors, "la liste de mes envies", c'est quoi?

C'est le deuxième roman de Grégoire DELACOURT, écrivain français et contemporain, pour le moins populaire depuis l'immense succès de ce best seller qui a même fait l'objet d'une adaptation au théâtre et d'une autre au cinéma.

Crédit photo: Instagram @vulgarityfair


Pour ceux qui ne l'auraient pas lu, voici le synopsis :

" Jeune fille, Jocelyne rêvait de mode et de prince charmant. Mais la vie est passée par là, et à 47 ans, la mercière d'Arras doit se contenter d'un mari indifférent et d'un blog sur la dentelle. Quand un heureux concours de circonstances lui offre le gros lot au loto, Jocelyne réalise qu'elle a de quoi réaliser tous ses désirs. Grisée par cette perspective, elle décide de prendre son temps avant d'en parler à ses proches et en attendant, fait la liste de tout ce qu'elle pourrait s'offrir, achats utiles ou folies inconsidérées... Elle se méfie de cet argent tombé du ciel, n'aurait-elle pas plus à perdre qu'à gagner?"

Bien. Maintenant, décortiquons tout ça.

I) Pourquoi j'ai mis autant de temps à le lire?

Il faut comprendre une chose à mon sujet. En terme de lecture, je suis assez difficile. J'ai besoin que l'action débute rapidement. Il me faut être harponnée par l'intrigue, embarquée par l'histoire ou un personnage. Après, une fois que je suis à bord, peut m'importe que les descriptions de lieux, situations et autres durent des jours. Mais il faut que durant les 10 premières pages, quelque chose se passe.

Et là. Rien. 
On me vend, non pas du rêve, de la passion, de l'aventure; mais du quotidien monotone et morose. Elle n'est même pas triste la pauvre Jocelyne. Elle est résignée. Satisfaite de ce qu'elle a. Et même de ce qu'elle n'a pas. De sa vie commune avec un mari, dont on apprend vite qu'il n'a jamais été un soutien, mais qu'il a plutôt contribué à détruire la moindre once de confiance en elle.
Pourtant, elle se lance dans la rédaction d'un blog (chose qui m'a terriblement surprise, vu le personnage, je me suis demandée d'où lui était venue l'idée O_o ). Et surtout, elle est restée avec lui. (Lui aussi s'appelle Jo ^_^ )

"Je resterais là parce que Jo a besoin de moi et une femme a besoin qu'on ait besoin d'elle" p. 49

Et puis arrive le moment où elle gagne au loto. J'étais totalement emballée, pensant que l'action allait enfin commencer. La brave Jo fait donc une liste (on pouvait s'y attendre, c'est dans le titre!!!) 
Puis une autre. 
Et encore une. 
Tergiverse. 
Se projette. 
Recule. 
Craint. 
Espère...

Stop! Hé ho! 
J'avoue qu'à cet instant, le livre m'a blasée. J'en ai eu assez de ce personnage. J'ai eu envie de lui filer un sérieux coup de pied au derrière histoire qu'elle se bouge.

Bref, à chaque fois que j'étais saoulée, je faisais une pause de deux/trois mois. Du coup, le temps file... Et j'en ai profité pour lire d'autres choses. (Oups!) 

Mais j'ai finalement persévéré. Tout simplement car j'ai horreur de laisser tomber les choses. Et en l'occurrence, je dois vous dire que j'ai bien fait car tout s'est accéléré lorsque le mari de Jocelyne (le vilain scélérat) l'a quittée. What?

Sauf qu'il ne l'a pas quittée pour une autre femme. Il lui a volé son chèque (vu qu'elle ne l'avait jamais déposé à la banque - indécise je vous dis) et il a pris la clé des champs, prétextant une formation, il est parti avec le pactole, ciao, bye bye!

Évidemment, l'histoire se finit "bien", Jocelyne refait sa vie tandis que son ex meurt seul et misérable après lui avoir rendu ce qui restait du gain.

II) Ce que j'ai pensé du livre

Dans sa globalité, j'ai aimé l'histoire même si j'ai trouvé qu'elle a pris trop de temps à débuter.
Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est la partie qui commence lorsque la pauvre Jo est trahie.

Ce livre réussit à vous accompagner dans un cheminement de sentiments totalement contradictoires et en cela je reste admirative!

Au début, je me disais: "tant pis pour toi, tu es trop bête, il fallait encaisser le chèque."

Puis l'auteur vous amène à ressentir (au travers de la mémoire de son traitre de mari, c'est un comble!) une espèce d'empathie pour cette femme qui au final, n'a jamais eu la vie facile, qui a vu, enfant, mourir sa mère devant ses yeux, qui souffre de la situation de son père dont les instants de lucidité n'excèdent pas 6 minutes, d'avoir été une épouse soumise et mal aimée, d'avoir perdu un enfant ce dont son conjoint l'avait rendue responsable... Rien d'hors norme, juste des petits drames tellement ordinaires, qu'ils pourraient toucher chacun d'entre nous... Mais qui ont leur importance, et qui l'ont laissée, sinon brisée, totalement vidée. 

Au point que la dernière phrase du livre m'a laissée avec une réelle sensation de malaise, car il ne s'agit pas vraiment d'un happy end. 
D'ailleurs, est-ce que ça existe dans la vraie vie les happy ending ? 

"Je chante pour moi, en silence, le visage tourné vers la mer obscure. Je suis aimée. Mais je n'aime plus." p. 181

Au final, et de façon tellement subtile, cet ouvrage vous entraîne dans votre propre introspection. Quelle est la liste de vos envies? De quoi avez-vous vraiment besoin? N'avez-vous pas déjà tout ce que vous avez toujours voulu avoir? Votre convoitise ne va-t-elle pas détruire votre bonheur? Qui êtes-vous vraiment? Qui est celui qui partage votre vie? Etes-vous heureux? Et encore tellement d'autres questions...

III) Est-ce que je vous le recommande?

Si vous recherchez un roman d'action, un policier ou un suspense, je vous le dis franchement, passez votre chemin.

Par contre, si vous êtes prêts à réfléchir un peu au sujet de votre propre reflet et de ceux qui vous entourent, ce livre, qui au fond est d'un réalisme et d'une profondeur incroyables, est fait pour vous.

Bien qu'en le refermant j'ai été particulièrement triste, j'ai beaucoup aimé ce livre et je n'avais pas ressenti autant de choses à la lecture d'un ouvrage depuis longtemps...

Donc oui, bien sûr, je vous recommande de le lire. Et si c'est déjà fait, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

D'ailleurs, vous lisez quoi en ce moment?

Moi, je vais de ce pas prendre un nouveau titre dans ma bibliothèque car on est vendredi => #VendrediLecture (quoi, vous n'avez pas Twitter?)

Allez, je vous embrasse mes chouchous.

Excellent weekend end!


4 commentaires:

  1. Ma sœur a adoré ce livre. En ce moment, rien du tout, il faut que je m'y remette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup lire. Le temps me manque souvent, mais dès que je peux, je me plonge dans un ouvrage. Peu importe le genre d'ailleurs :-)
      Hé bien, si tu peux l'emprunter à ta sœur, n'hésite pas à lire ce livre. Tu verras, il fait vraiment réfléchir. Je l'ai vraiment aimé !
      A bientôt.
      Bisous

      Supprimer
  2. Il faut absolument que je trouve le temps de lire...
    Bises

    http://www.saucemode.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui. Je te le souhaite.
      Je m'efforce de toujours conserver un peu de temps pour cette activité ;-)
      Bisous

      Supprimer

Merci pour ce commentaire ❤️