mercredi 10 décembre 2014

Mon "épique" retour au naturel

Attention: Pavé ;-)

Décembre 2014

Cela fait longtemps que je pense à poster cet article, mais à chaque fois, je le retarde. Et puis je me suis rendue compte, qu'à ma petite échelle, j'étais devenue une "référence" des cheveux naturels. (Choc!) La fille à qui les autres demandent des conseils pour leur transition et leur devenir capillaire. Pourtant, et je le dis d'entrée, je ne suis pas une experte. Je suis peut être même la honte du mouvement nappy car une chose est sûre c'est que je n'utilise pas que des produits naturels pour soigner mes cheveux (un mythe s'effondre) mais ma foi, qui a dit qu'il devait en être ainsi...

Tout a donc commencé il y a quinze ans...

Novembre 2014

J'arrive en Martinique, au lycée, je suis influençable, j'ai envie de m'intégrer, je note que toutes mes copines ont les cheveux lisses, je veux que les miens le soient aussi. S'en suivent 13 années d'assouplissements et de défrisages, de brûlures du crâne et de ratages! 

Je ne vais pas m'étaler sur ma prise de conscience. 
Chacune a la sienne. Sachez simplement, si vous n'êtes pas encore convaincues, que les produits chimiques qu'on vous pose sur le crâne peuvent avoir des effets désastreux sur votre santé. Il faut bien mourir un jour me direz-vous. Oui, c'est sûr. Mais bien que j'aime mon Créateur, je ne suis pas spécialement pressée de le rencontrer. (Je ne suis pas parfaite, vous vous rappelez? ;-D)

Bref! Août 2012 a été la dernière fois où j'ai procédé à un défrisage à froid. A alors commencé ce qui a été le moment le plus difficile de ma vie capillaire: la transition.
Il était inconcevable pour moi de procéder à un big chop. Déjà parce que je ne me voyais pas avec la boule à zéro. Et puis, parce que quand j'ai parlé à chéri de mon souhait il m'a dit qu'il n'aimait pas les femmes aux cheveux courts. Oups! Ça commençait bien! ^_^ (j'arrête immédiatement toute polémique inutile, il n'est pas ici question de mon ménage ni de ce qui est acceptable de la part d'un homme.)

J'ai donc fait des nattes. Mois après mois. Patiemment. Résolument. Indéfectiblement.

Mais au bout d'un moment, j'en ai eu marre. Marre de redouter chaque shampooing, car jongler avec les deux textures au démêlage était devenu insoutenable. La partie non défrisée ne recevait jamais assez d'hydratation et était rêche, sèche. La partie défrisée était à bout de souffle, se cassait, s'arrachait. Seulement, avec juste 6 mois de transition, mes cheveux naturels n'étaient pas assez longs pour que j'envisage de couper mes pointes défrisées. Je me suis quand même résolue à les couper un peu et je me suis fais un carré. (Oui oui seule) Et ça a plu à l'homme. Ouf!

Novembre 2014

J'ai donc continué à faire des nattes. Encore et toujours.
Et arriva le mois de juin 2013. Alors que j'embêtais encore chéri avec mon vœu de me couper les cheveux, il me fait cette réponse surprenante : "si ça peut te rendre heureuse!" (What? Qui êtes vous et qu'avez-vous fait de mon chéri? Krkrkrkrkr ^_^ )

Mes amies! Dès le lendemain tandis qu'il n'était pas là (on sait jamais qu'il ait eu une crise d'amnésie!) j'ai pris mes ciseaux (oui, encore toute seule! PS: avec le recul et après le témoignage de coupe ratée d'une de mes amies que son mari a dû "tondre" je me dis que j'ai eu de la chance! MDR!) et j'ai coupé. Haaaaaa! Je me suis sentie libre. Épanouie. Et même sexy. (Ne me demandez pas pourquoi!) Et pourtant, c'est là que les "ennuis" ont commencé!

Bizarrement, pendant ma transition, et alors que tout le monde savait que j'entamais mon retour au naturel, personne n'y trouvais rien à redire. Pourtant avec mes petites nattes, ma coiffure faisait plus 14 ans que 28! Rien. Pas une observation. Mais quand je les ai coupé (je ne pouvais pas les attacher donc j'avais une espèce de petit afro pas top, soyons réalistes!) ça a été la déferlante. Je crois bien que j'ai tout eu!

Décembre 2014

D'abord il y a eu les "amies" bien intentionnées: "han, toi qui aime tant faire la bebelle pour monsieur, tu ne pourras pas tenir!"
Hum! Est-ce à dire qu'une femme aux cheveux naturels n'est pas belle? Eh bien un an plus tard, ces "amies" là sont sûrement bien déçues de voir que je ne suis toujours pas passée par la case défrisage et que mes cheveux sont déjà bien longs!
Mais j'ai aussi entendu "ta coiffure est très... Campagnarde!"
Heuuuu! WTF please? C'est quoi le problème des gens. Genre si j'ai pas les cheveux défrisés c'est que je viens d'un trou perdu, limite je suis illettrée, une bouseuse rustique quoi. Je vais m'arrêter là avant de perdre ma ligne éditoriale avec des étoiles et des bips. (Mille milliards de mille sabords!) NEXT!

J'ai aussi eu les collègues délicats: "je connais plusieurs personnes qui ont essayé et qui en ont eu marre, sans vouloir te décourager" ou encore "moi aussi j'ai testé mais c'était trop dur", mieux "ta coiffeuse est partie sans laisser d'adresse?" et la palme revient à "je me suis toujours demandé comment les gens font pour sortir avec une tête dans cet état."
O_o NO COMMENT!

Il y a aussi eu les démotivateurs et ceux qui pratiquent la méchanceté gratuite, mais vous savez quoi? Avec le recul je les plains. Parce que je me suis rendue compte d'une chose, c'est qu'ils réagissent comme ça car je les mets face à leurs complexes. 

Ne nous leurrons. Même au 21ème siècle, être noir n'est toujours pas chose facile. (Là encore j'arrête nette toute polémique au sujet du racisme, de l'esclavage et de la pensée captive de beaucoup. Si vous voulez on en parlera à une autre occasion) Trop longtemps une image formatée a été véhiculée. Il fallait avoir les cheveux lisses. Pas une mèche rebelle, pas un chichi. 

Mais pourquoi au juste? Respires meuf. Lâche tes cheveux! MDR! (Désolée pour cette parenthèse urbaine!)

Plus sérieusement. Que quelqu'un me dise en quoi les cheveux naturels posent problème? Il paraîtrait que ça ne fait pas sérieux! What?!? Mais enlevez vos œillères deux minutes. Les noirs se défrisent et s'éclaircissent la peau pour rentrer dans un standard, les asiatiques se débrident les yeux... Tout ça pour quoi?

Je vais mettre les choses aux claires, au cas où ça ne se verrait pas. Je suis NOIRE. Pourquoi n'aurais-je pas le droit d'avoir des cheveux de noire? Tout ce que j'espère c'est que ceux que j'ai cité plus haut et qui peuvent essayer de vous freiner dans votre développement personnel auront un jour la chance de savoir qui ils sont et d'accepter leur identité. Car pour moi, au-delà de ce sentiment de liberté incroyable (ne mentons pas, le défrisage c'est carrément l'esclavage les filles! Ça devient carrément une contrainte!) c'est une acceptation de mon moi véritable. Et ça fait un bien fou.
(Bon, je ne suis pas un gourou non plus hein. Chacun fait sa life. Si vous préférez vous défriser pour x raison, je respecte. Respectez juste que moi je ne veuille pas)

[J'évoque tout cela, et je m'adresse là à celles qui sont en transition, afin que vous soyez préparées aux difficultés qui sont liées à cet état. A la gestion délicate des deux textures. Au regard des gens. Aux observations débiles. Et aux questions à la con aussi parfois. Mais avec un peu d'humour et la certitude d'avoir fait le bon choix, vous verrez, tout se passera bien. ;-) Et rassurez-vous, vous rencontrerez aussi des personnes formidables qui vous accompagneront durant le processus.]

En dépit de tout ce que j'ai évoqué de cette aventure tumultueuse qu'a été mon retour au naturel, beaucoup de personnes m'ont soutenue, encouragée et continuent jusqu'à aujourd'hui.


Octobre 2014

Déjà il y a eu mon chéri. Je dois dire, heureusement qu'il a aussi bien réagit à ma coupe et au reste. Sans son soutien, j'aurais peut être plus mal vécu cette aventure. (Même si ça n'aurait rien changé à mon choix)

Beaucoup de collègues d'autres structures me font aussi énormément de compliments, et bizarrement ceux qui viennent de l'hexagone sont juste fans! Étonnant non? 

Ma petite sœur a aussi entamé son retour au naturel à peu près à la même période que moi et ça m'a fait beaucoup de bien d'échanger avec elle. De me rendre compte que je n'étais pas seule et que nous étions confrontées aux mêmes choses. 

Si vous avez cette possibilité, avec une amie ou autre, ne vous en privez pas. Cela vous aidera vraiment pour les jours où ce sera difficile.

Beaucoup de mes copines ont été influencées par mon retour au naturel et s'y sont mis aussi. Je suis vraiment ravie de répondre à leurs questions. (N'hésitez pas aussi à me poser les vôtres, en commentaires ou par mail. Vous êtes habituées ;-D) Ça me fait d'autant plus plaisir de les encourager que je n'ai pas, moi-même bénéficié de beaucoup de références ayant un discours franc à l'époque. Bizarrement, je n'allais pas vraiment sur les blogs ou chaînes YouTube. Ce n'est qu'aujourd'hui que je m'en sert comme inspiration pour varier mes coiffures. 

Beaucoup de collègues aussi viennent de sauter le pas et me demandent conseil. Sachez juste qu'il n'y a pas de recette miracle ni de conseil universel. Chaque femme et chaque cheveu est unique. Ce que je vous conseillerais c'est d'être patientes, d'apprendre à connaître vos besoins et voir comment vos cheveux réagissent à certains produits et techniques. (Chez certaines personnes, l'huile de coco assèche, et pourtant mes cheveux aiment beaucoup par exemple. Pour certaines filles le braid out rend bien, sur moi c'est plutôt le twist out. Nous sommes toutes différentes. Il faut expérimenter.
Faites preuve de curiosité, apprivoisez vos cheveux, faites preuve de fantaisie. N'ayez peur de rien. Il faut oser. Et surtout assumer. Mieux. S'assumer!!!

Facile à dire hein. On en reparle à mon prochain bouton sur le front! MDR ;-)

Petit "bilan"

Voilà. J'espère que ma petite expérience aura pu vous aider à comprendre mon cheminement et peut être même à vous donner un coup de pouce pour le vôtre.

PS: il vous reste encore quelques jours pour participer au concours par-là.

Des bisous.




4 commentaires:

  1. ce retour au naturel te va vraiment bien ! Et tu n'as vraiment pas changé en 10 ans !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ma belle. C'est très gentil et ça me touche beaucoup.
      Belle semaine à toi.
      A bientôt.
      Bisous <3

      Supprimer

Merci pour ce commentaire ❤️